Lettre d'information
Abonnez vous au flux RSS de l’Evolution biologique

l'actualité
publié le : 09/02/2020
  

Gnétales

Le groupe des Gnétales contient seulement 3 genres (de gauche à droite) Ephedra, Gnetum et Welwitschia.

Ovule de Gnétale
1-micropyle, orifice par lequel pénètrent les grains de pollen pour féconder les oosphères; 2-chambre pollinique; 3-archègone; 4-oosphère; 5-endosperme (=prothalle) 6-nucelle (=macrosporange); 7-écaille; 8-vaisseaux conducteurs alimentant le nucelle.

En regardant les photographies des trois genres de Gnéthales on ne peut s’empêcher d'admirer les botanistes. Comment peut-on avoir l'idée de regrouper des végétaux aussi disparates que les Ephédras des bords de mers tempérés et méditerranéens ressemblant à des Prêles, les Gnetum lianes tropicales et les Welwitschia du désert du Kalahari qui ne ressemblent à rien? L'idée? C'est de rechercher leur points communs:

  • L'ovule est entouré par des écailles qui évoquent l'ovaire des angiospermes, mais l'ovule n'est pas totalement enveloppé et le micropyle fait saillie à l'extérieur pour recueillir les grains de pollen,
  • Le bois contient des trachéides mais aussi des vaisseaux vrais comme chez les Angiospermes,
  • Chez le genre Gnetum, les tubes criblés du liber ont une cellule compagne comme chez les Angiospermes,
  • Les deux oosphères sont fécondées, mais le deuxième embryon avorte sans donner d'albumen. Ce n'est donc pas une double fécondation comparable à celle des Angiospermes,
  • La plupart des Gnétales ont des inflorescences unisexuées comme les Gymnospermes. Cependant certains Ephedra ont des fleurs hermaphrodites où les ovules sont stériles,
  • Les nombreuses ressemblances morphologiques avec les Angiospermes font que l'on y a vu l'ancêtre de ces dernières ou pour le moins leur groupe frère. Cette hypothèse est en total désaccord avec l'avis des généticiens pour qui ce sont des Gymnospermes ayant de nombreuses convergences morphologiques avec les Angiospermes. Chaque camp a bien sur ses arguments pour contester les résultats de l'autre. Pour les paléobotanistes les généticiens se basent sur un échantillon ridicule (les espèces actuelles) face à la pléthores d'espèces fossiles. Les généticiens reprochent aux paléobotanistes de choisir les caractères qu'ils utilisent avec trop de subjectivité. L'origine des Angiospermes, sujet que Darwin considérait comme son pire cauchemar, n'est pas encore résolu.

    Informations sur la page
    créée le : 14-11-2019     modifiée le : 29-05-2020     visites depuis le 31/10/2015
    haut de page