Lettre d'information
Abonnez vous au flux RSS de l’Evolution biologique

l'actualité
publié le : 09/02/2020
  

Racine, vaisseau du bois et stomate: le tiercé gagnant

Racine, tige et feuille coopèrent pour absorber et faire circuler l'eau et les sels minéraux dans la plante.

Racine, tige et feuille coopèrent pour absorber et faire circuler l'eau et les sels minéraux dans la plante.

L'eau circule d'un vaisseau à l'autre dans le bois

L'eau circule d'un vaisseau à l'autre dans le bois.

Stomate de l'épiderme inférieur d'une feuille de Fougère

L'eau s'évapore au niveau des stomates. Stomate de l'épiderme inférieur d'une feuille de Fougère.
1-cellule de l'épiderme; 2-Cellule stomatique; 3-ouverture du stomate ou ostiole.

L'eau est absorbée par les poils absorbants de la racine (A) puis traverse l'écorce avant de parvenir aux vaisseaux du bois de la stèle centrale. Chaque vaisseau est une longue cellule morte dont la paroi est épaissie et rendue rigide par de la lignine. Largement ouverte à ses deux extrémités l'eau le traverse de part en part. Alignés en longues colonnes de la racine jusqu'aux feuilles ils assurent le transport de l'eau et des sels minéraux dans la plante.

Les stomates, minuscules orifices situés à la face inférieure des feuilles, permettent l'entrée du dioxyde de carbone nécessaire aux synthèses chlorophylliennes. Ils sont aussi le point de sortie de dioxygène et, chose plus ennuyeuse, d'eau. Ils sont même le point de fuite principal de ce précieux liquide. Sans eux, la plante mourrait asphyxiée et affamée sous la cuticule imperméable qui la recouvre. Cette perte inévitable est utilisée pour faire circuler l'eau dans la plante de la racine jusqu'aux feuilles. Lorsque l'eau arrive à l'extrémité des vaisseaux des plus fines nervures d'une feuille elle imbibe toutes les cellules de la feuille par capillarité. Le parenchyme palissadique étant constitué de colonnes de cellules enveloppées d'air, l'eau s'y évapore et sort par les stomates. Le déficit en eau ainsi créé aspire l'eau des vaisseaux des nervures et de proche en proche de tous les vaisseaux d'une colonne jusqu'à la racine. L'eau est aspirée par l'évaporation qui a lieu dans les feuilles: c'est l'aspiration foliaire. Sans aucune dépense d'énergie, l'eau est transportée jusqu'à une hauteur de 30 voir de 100 mètres chez les plus grands arbres. Les végétaux terrestres ont donc transformé un désavantage en avantage sélectif révolutionnaire qui a permis l'apparition d'organismes de toutes tailles.

Du trio, les Mousses ne possèdent que les stomates, chez elles il n'y a ni racine ni vaisseaux. Tout au plus certaines espèces ont-elles des cellules allongées spécialisées dans le transport de la sève. Les stomates des Mousses n'existent que chez le sporophyte. Leur développement est sous le contrôle de gènes homologues de ceux des Plantes à fleurs et leur rôle principal est de faciliter la déshydratation du sporophyte en contrôlant les mouvements d'eau et la transpiration [1]⁠. Finalement racine, vaisseaux et stomates ne sont présents simultanément que dans le groupe des Trachéophytes ou Plantes vasculaires réunissant Ptéridophytes, Gymnosperme et Plantes à fleurs. 1-coupe dans une racine, 2-Cylindre central ou stèle, 3-écorce, 4 vaisseaux du bois 1-coupe dans une tige, 2-Détails de 2 faisceaux libéro-ligneux, 3-vaisseau du liber, 4-vaisseaux du bois Coupe dans une feuille, 1-parenchyme palissadique (photosynthèse) , 2-parenchyme lacuneux (échanges gazeux et évaporation de l'eau), 3-stomate, 4-vaisseaux du bois

Informations sur la page
créée le : 31-05-2019     modifiée le : 29-05-2020     visites depuis le 31/10/2015
haut de page