Lettre d'information
Abonnez vous au flux RSS de l’Evolution biologique

l'actualité
publié le : 01/06/2020
  

Bennettitales

bennettitales

A-Les Bennettitales étaient des végétaux de taille moyenne ayant le port d'un arbuste (1- Wielandiella) ou d'un palmier (2-Williamsonia, 3-Cycadeoidea)
Les appareils reproducteurs formaient des sortes de fleurs unisexuées (6 et 7-Williamsonia) ou le plus souvent bisexuées (4-Wielandiella, 5-Williamsoniella, 8-Cycadeoidea). Les couleurs des "fleurs" sont imaginaires [1] [2] [3] [4] [5][6][7] [8].

En 1898, G. R Wieland (1865-1953) entrait à l'Université de Yale bien décidé à y poursuivre ses études sur les Vertébrés fossiles. Il s'était illustré quelques années plus tôt par la découverte de la Tortue marine géante Archelon dans les roches crétacées du Dakota du Sud.

Une coupe réalisée par Wieland dans la base d'une fleur de <i>Cycadeoidea dacotensis</i>. Au centre la partie femelle portant les ovules ovoïdes, les parties mâles ne sont pas visibles.

Une coupe réalisée par Wieland dans la base d'une fleur de Cycadeoidea dacotensis. Au centre la partie femelle portant les ovules ovoïdes, les parties mâles ne sont pas visibles. Yale Digital Content

A l'été 1898, le voila reparti en expédition dans cette région à la recherche de grosses bêtes pour le professeur Marsh. Mais le destin allait mettre sur sa route ... un paléobotaniste, le professeur Ward. Ce dernier venait de découvrir une forêt fossile de Cycas que les cow-boys du coin appelaient les "Ananas géants des Black Hills". Wieland allait tomber sous le charme de ces Ananas. Il faut dire qu'ils ont tout pour séduire un paléontologue. Leur fossilisation est tellement délicate, la silice a remplacé la matière organique molécule par molécule, que Wieland va pouvoir faire des coupes fines de roche où les détails des cellules sont aussi nets que dans des coupes de végétaux actuels. Il va rapidement s'apercevoir qu'il a là de drôles de Cycas. Leur tronc porte en effet des appareils reproducteurs ressemblant à des fleurs et contenant à la fois les parties mâles et femelles (hermaphrodite) ce qui n'existe pas chez les Cycas mais seulement chez chez les Angiospermes. Sur certaines coupes un embryon à deux cotylédons est même bien visible dans les ovules que porte la plante. Les ovules sont entourés d'écailles mais pas enfermés dans celles-ci comme chez les Angiospermes. Les originalités de ces végétaux méritaient la création d'un nouveau groupe les Bennettitales.

Les grains de pollen étaient transportés par le vent ou des Insectes. Ils venaient se déposer à l'extrémité de l'ovule au niveau du micropyle (1) sans doute dans une petite gouttelette produite par ce dernier. Ils descendaient ensuite dans l'espace entre le nucelle (=macrosporange) (7) et la paroi de l'ovule (5). Là ils germaient en produisant un tube pollinique qui traversait le nucelle pour amener les gamètes mâles (anthérozoïdes) jusqu'aux gamètes femelles (oosphères) produit par le prothalle femelle (=endosperme) contenu dans le nucelle. La cellule œuf formée à la suite de la fécondation donnait un embryon à deux cotylédons. Les Bennettitales produisaient donc de véritables graines. Elles avaient une reproduction semblable à celle des Conifères actuels mais contrairement à ces derniers la plupart des espèces avaient des appareils reproducteurs hermaphrodites (mâles et femelles).

Apparues au Trias les Bennettitales déclinent puis disparaissent au Crétacé. Elles ont constitué une part importante de la flore du Mésozoïque.

les "Ananas géants des Black Hills", Cycadeoidea. Le tronc est couvert de traces foliaires losangiques comme chez les Cycas actuels mais en plus il porte des empreintes ou les traces sont disposées en cercles (encadré) ce sont les cicatrices laissées par les "fleurs" (appareils reproducteurs) hermaphrodites.

Graine de Bénnettitale sur la partie femelle de la "fleur": 1-micropyle, orifice par lequel pénètrent les grains de pollen pour féconder les oosphères; racine (2) et cotylédons (4) de l'embryon (3); 5-tégument de la graine; 6-écaille intermédiaire; 7-nucelle = macrosporange; 8-vaisseaux conducteurs alimentant le nucelle qui lui même nourrit l'embryon pendant son développement. A ce stade, le prothalle femelle (=endosperme) a disparu [4].

Informations sur la page
créée le : 14-11-2019     modifiée le : 01-06-2020     visites depuis le 31/10/2015
haut de page