Lettre d'information
Abonnez vous au flux RSS de l’Evolution biologique

l'actualité
publié le : 01/06/2020
  

Gymnospermes ou Conifères

L'Araucaria porte de nombreux cônes jaunes à l'extrémité de ses branches, ce sont des organes reproducteurs femelles.

Ce sont les Pins, Sapins et Épicéa de nos latitudes mais aussi les Araucarias d'Amérique du Sud et les Podocarpus de l'hémisphère sud. De façon générale les Gymnospermes sont des arbres ou des arbustes portant des feuilles en écailles (Cyprès, Araucarias), en aiguilles (Sapins, Pins) ou plus rarement longues et aplaties (Podocarpus).

Les organes reproducteurs sont regroupés en cônes unisexués soit mâles soit femelles d'où le nom des Conifères que l'on donne également à ce groupe.

Cycle de reproduction du Pin.

Cycle de reproduction du Pin [2][3]
1 : Plante mère ou sporophyte, 2a : cône ♀ portant des sporanges ♀ ou macrosporanges 3a, 2b : cône ♂ portant des sporanges ♂ ou microsporanges 3b, 4a : macrospore ♀, 4b microspore ♂ ou grain de pollen, 6 : prothalle ou gamétophyte, 7 : anthéridie ou organe ♂, 8 : archégone ou organe ♀, 9 : anthérozoïde ou gamète ♂, 10 : oosphère ou gamète ♀, 11 : embryon, 13 : Ovule, 14 : graine.

Les cônes mâles libérent des microspores ou grain de pollen qui ne germent pas. Un prothalle réduit à sa plus simple expression se développe à l'intérieur et produit deux gamètes ♂.

Les macrospores sont produit par d'autres cônes et ne sont pas libérés, ils restent fixés sur les écailles des cônes et enfermés dans l'enveloppe du sporange ou macrosporange. Comme les microspores, ils ne germent pas, un prothalle se forme à l'intérieur et produit deux gamètes ♀. L'enveloppe du macrosporange et la macrospore contenant le prothalle femelle constituent un ovule. Les ovules sont directement au contact de l'air: ils sont nus d'où le nom de Gymnosperme (du grec gumnos, nu et sperma, germe).

Les grains de pollen sont transportés par le vent et viennent se déposer sur les cônes à macrospores ou cônes femelles. Le prothalle contenu dans le grain de pollen produit alors un tube qui perce les tissus de l'enveloppe du sporange entourant la macrospore et arrive au contact d'un gamète femelle. Les deux gamètes ♂ descendent le long du tube et l'un d'eux pénètre dans le gamète ♀. La fécondation vient de se réaliser, grâce au tube pollinique, sans eau. La cellule œuf qui s'est formée donne naissance à un organisme miniature, l'embryon, avec racine, tige, feuilles et bourgeon. Il reste enfermé dans le prothalle et l'enveloppe du sporange femelle. L'ensemble embryon, prothalle, enveloppe du sporange femelle constitue une graine qui grossit en accumulant des réserves fournies par la plante mère puis se déshydrate et passe en vie ralentie. La graine, libérée par la plante mère, ne germera que lorsque les conditions de température et d'humidité seront favorables. Le Pin a donc une double adaptation à la vie terrestre : le tube pollinique et la graine.

Volzia heterophylla, ce conifère a la particularité d'avoir des aiguilles de tailles différentes sur ses branches. De la taille d'un petit arbre ou d'un arbuste, il était très courant au Trias moyen en Europe.

Les premiers Conifères apparaissent au Carbonifère supérieur avec les Volziales, les formes modernes (Pinales) au Trias. La diversification des gymnospermes est intense du Permien au Jurassique. Pendant ce laps de temps ils vont dominer les flores terrestres avant d'être progressivement supplantés par les Plantes à fleurs au cours du Crétacé. Dans la nature actuelle ils ne comptent plus qu'un millier d'espèces environ et subsistent dans les zones difficiles (zones froides et ou arides) où les Angiopermes ont du mal à s'implanter.

Informations sur la page
créée le : 12-11-2019     modifiée le : 01-06-2020     visites depuis le 31/10/2015
haut de page