Lettre d'information
Abonnez vous au flux RSS de l’Evolution biologique

l'actualité
publié le : 13/02/2019
  

L'actualité

Des galeries dans des roches vieilles de 2,1 milliards d'années?


galeries_precambrien.jpg

Galeries dans des sédiments âgés de 2,1 milliards d'années.

En 2010 Abderrazak El Albani secouait le Landernau des Paléontologues en publiant un article dans la prestigieuse revue Nature. Il y décrivait des fossiles étranges qu'il interprétait comme les vestiges d'êtres vivants pluricellulaires. Le hic c'est que les couches qui les contenaient étaient âgées de 2,1 milliards d'années soit une date bien antérieure à ce qui est couramment admis pour l'existence d'êtres pluricellulaires. Ses détracteurs y voyaient plutôt des colonies bactériennes.

C'est dans ces mêmes couches que A. El Albani et ses collaborateurs viennent de mettre en évidence des structures tubulaires annelées macroscopiques (jusqu'à 6 mm de diamètre et 170 mm de longueur). L'intérieur des tubes est tapissé de dépôts organiques. L'interprétation retenue est celle de galeries creusées par des organismes pluricellulaires mobiles à la recherche de nourriture. Les auteurs de ces galeries seraient des organismes comparables aux Amibes du genre Dictyostelium . Dans des conditions difficiles ces Amibes se réunissent pour constituer une sorte de limace pluricellulaire qui se déplace à la recherche d'un milieu plus favorable. C'est l'équivalent de cette limace qui aurait creusé les galeries du Précambrien. Les sédiments qui les contiennent se sont déposés en eau peu profonde pendant la Grande Oxydation . La teneur en dioxygène des couches superficielles des océans était élevée et aurait permis un métabolisme compatible avec la mobilité. L'appauvrissement ultérieur aurait entraîné la disparition des ces êtres vivants mobiles.

Animation 3D. Reconstruction microtomographique montrant les structures internes par transparence et séquence virtuelle de sections à travers les spécimens. Cette animation met en évidence les structures en forme de cordes orientées horizontalement et verticalement et leurs relations avec le tapis bactérien (3couches horizontales).

Les objections sont les mêmes qu'en 2010, les Eucaryotes, clade auquel appartiennent les Amibes, n'est connu avec certitude qu'à partir de 1,4 milliards d'années, avant les preuves sont incertaines. Ces tubes pourraient aussi être l'œuvre de colonies bactériennes (genre Sphaerotylus )

. Références:

Albani A. El, Bengtson S., Canfield D. E., Bekker A., Macchiarelli R., Mazurier A., Hammarlund E. U., Boulvais P., Dupuy J.-J., Fontaine C., Fürsich F. T., Gauthier-Lafaye F., Janvier P., Javaux E., Ossa F. O., Pierson-Wickmann A.-C., Riboulleau A., Sardini P., Vachard D., Whitehouse M., et Meunier A. - 2010. Large colonial organisms with coordinated growth in oxygenated environments 2.1 Gyr ago. Nature 466(7302):100‑104

El Albani A., Mangano M. G., Buatois L. A., Bengtson S., Riboulleau A., Bekker A., Konhauser K., Lyons T., Rollion-Bard C., Bankole O., Lekele Baghekema S. G., Meunier A., Trentesaux A., Mazurier A., Aubineau J., Laforest C., Fontaine C., Recourt P., Chi Fru E., Macchiarelli R., Reynaud J. Y., Gauthier-Lafaye F., et Canfield D. E. - 2019. Organism motility in an oxygenated shallow-marine environment 2.1 billion years ago. Proceedings of the National Academy of Sciences:201815721

13/02/2019  |  
Actualités   |  
Archives
Informations sur la page
créée le : 03-04-2013     modifiée le : 12-07-2018     visites depuis le 31/10/2015
haut de page