Lettre d'information
Abonnez vous au flux RSS de l’Evolution biologique

Relations de parenté entre Mammifères placentaires

Relations de parenté probables entre Mammifères placentaires, actuels et fossiles.
La phylogénie et les dates d'apparition des clades 1 à 9 sont basées sur les gènes des groupes actuels.
[1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10] [11] [12] [13] [14] [15][16][17] [18][19][20] [21] [22] [23] [24][25] [26] [27] [28][29]
Illustrations: Heinrich Harder (1858-1935), Robert Bruce Horsfall (1869-1948), Charles R. Knight (1874-1953), Margret Flinsch (1904-1998), Zdeněk Burian (1905-1981), Wikipedia et autres.

xenarthres

A-Glyptodon, B-Megatherium, C-Paresseux, D-Fourmilier, E-Tatou.

Xénarthres

Vertèbres avec des articulations surnuméraires,
Herbivores et insectivores.
Au pléistocène, ils ont donné des formes géantes comme le Paresseux géant Megatherium de la taille d'un Éléphant ou le Tatou géant Glyptodon de la taille d'une voiture.

<i>Cynocephalus volans</i>

Le Lémur volant ou Colugo, Cynocephalus volans, longueur 20 à 30 cm

Dermoptères

Ils planent grâce à un repli de peau, le patagium, tendu entre les membres, entre le cou et le membre antérieur et entre le membre postérieur et la queue. Les incisives inférieures sont aplaties et ont la forme d'un peigne. Le petit nait dans un état semi-embryonnaire proche de celui des Marsupiaux.

toupaye

Scandentia

Les Toupayes sont des animaux diurnes terrestres ou arboricoles et de petite taille, leur corps ne dépassant pas 20 cm de longueur. Ils se nourrissent d'Insectes et de fruits dans les forêts de Borneo, Sumatra et du Sud de la péninsule malaise. Leurs cavités orbitaires sont légèrement tournées vers l'avant et leurs incisives sont de forme conique ce qui les fait ressembler à des canines. Le groupe, peu diversifié, contient une vingtaine d'espèces et apparait en Chine à l'Eocène supérieur (Eodendrogale). Il a longtemps été un casse-tête pour les zoologistes qui ne savaient pas s'ils devaient en faire des Insectivores ou des Primates.
plesiadapiformes

A-Plesiadapis, B-Squelette de la tête de Plesiadapis, C-Pied préhensile de Carpolestes

Plésiadapiformes

Avec leurs longues incisives, leur têtes osseuse ressemble plus à celle d'un Rongeurs qu'à celles d'un Primate. Les molaires, par contre, ne sont bien celles d'un Primate. Certaines espèces ont à la fois des griffes aux doigts de la main et des ongles aux doigts de pieds et le pouce opposable aux autres doigts. C'est sans doute un groupe paraphylétique certaines espèces étant proches des Primates et d'autres des Dermoptères. Taille d'un Rat (Carpolestes) à celle d'un Chat (Plesiadapis).
lapin souris lapin-tete

Lapin et souris; squelette de la tête d'un Lapin

Glires

Ce sont les Lapins, Rats, Souris, Marmottes. Deux grandes incisives en forme de biseau en face de deux incisives en bas découpent, rongent, la nourriture. Un espace sans dents les sépare des molaires qui broient la nourriture grâce aux crêtes d'émail qui recouvrent leur surface. Chez les Lagomorphes, les Lapins, les Lièvres et les Pikas, il y a deux petites incisives derrière les deux grandes incisives supérieures contrairement aux les autres Glires qui sont les Rongeurs. D'autres Mammifères ont des incisives en forme de biseau à la mâchoire supérieure, mais chez tous les Glires ce sont les deuxièmes incisives de lait. Les Glires vivent sous tous les climats et les continents. Ils représentent plus de 40% des espèces de Mammifères et sont très prolifiques grâce à un cycle de reproduction court.

coryphodon

Coryphodon, l'un des Pantodontes les plus répandus au Paléogène. Longueur: 3 mètres, poids: 500kg

Pantodontes

Ce sont les tous premiers herbivores de grande taille,jusqu'à 500 kg, à évoluer après le Crétacé. Certains étaient arboricoles d'autres de lourds herbivores terrestres. La présence de sabots les a d'abord fait rapprocher des Ongulés mais leur position systématique reste incertaine, des auteurs les excluant même des Mammifères placentaires.

pangolin

Pholidotes

Ce sont les Pangolins, devenus célèbres depuis la pandémie de Covid 19. Leur corps est recouvert d'écailles cornées. Ils ont des mâchoires dépourvues de dents et se nourrissent exclusivement d'Insectes qui sont broyés dans l'estomac par de minuscules dents cornées qui hérissent sa paroi et par de petits cailloux.

oxyaena

Position des dents tranchantes A chez Oxyaena (Créodonte) et B chez la Hyène (Carnivore); C Squelette et reconstitution du Créodonte Hyaenodon

Créodontes

C'étaient des animaux à régime alimentaire carnassier ou omnivore. Comme les Carnivores actuels, ils possédaient une dent tranchante à la demi mâchoire supérieure et une autre à la demi mâchoire inférieure mais elles n'occupaient pas la même position. Suivant les espèces ce pouvait être la première molaire (M1) en haut et la deuxième en bas (M2) ou le deuxième en haut (M2) et la troisième en bas (M3) alors que chez les Carnivores il s'agit toujours de la quatrième prémolaire en haut (P4) et de la première molaire en bas (M1). Leur taille variait de celle d'un Chat à celle d'un Ours. Au début du Miocène, Megistotherium avait un crâne deux fois plus grand que celui d'un Lion et devait peser 800 kg. Leur cerveau de petite taille est sans doute la cause de leur disparition face à la concurrence des Carnivores mieux dotés et à des proies dont le cerveau ne cessait d'augmenter.
canis tigre

A gauche position des dents carnassières chez le Chien, à droite un Tigre.

Carnivores

Ce sont les Chats, Chiens, Hyènes, Ours, Phoques, Belettes, Blaireaux. Ces animaux majoritairement carnassiers voire omnivores, vivent sous toutes les latitudes et les continents sauf l'Australie.
La première prémolaire (P4) supérieure et la première molaire inférieure (M1) sont tranchantes et servent à découper la nourriture comme une paire de ciseaux, ce sont les dents carnassières

phenacodus

Phenacodus: A-Squelette; B-reconstitution; C-pied face supérieure; D-Pied face inférieure; E-dents vue de dessus; F-dents vue latérale.

Phénacodontidés

Ces mangeurs de feuilles, comme l'attestent leurs dents couvertes de tubercules émoussés, étaient des animaux coureurs se déplaçant en appuis sur leurs 5 doigts terminés par de petits sabots. Ces Ongulés primitifs pesaient entre 3 et 50 kg suivant les espèces. Les Phénacodontidés ont été les Mammifères de taille moyenne les plus répandus en Amérique du Nord du Paléocène supérieur à l’Éocène inférieur.

Granastrapotherium

Granastrapotherium

Ces Mammifères ongulés n'ont vécu qu'en Amérique de sud. Avec leur trompe et leurs longues canines ils ressemblent à des Éléphants, pourtant ils n'en sont que de lointains parents.

pyrotherium

Pyrotherium

Ces Mammifères ongulés n'ont vécu qu'en Amérique de sud. Avec leur trompe et leurs longues canines ils ressemblent à des Éléphants, mais ici il y a 4 défenses à la mâchoire supérieure.

litopternes

Squelette de Thoatherium et sa reconstitution; 3 pieds de Litopternes (barres d'échelle 1 cm); reconstitution de Macrauchenia.

Litopternes

Ces Mammifères ongulés n'ont vécu qu'en Amérique de sud. Ce sont des herbivores brouteurs adaptés à la course. La convergence de l'évolution des membres de certaines lignées avec l'évolution du Cheval est remarquable. Chez Thoatherium il n'y a plus qu'un seul doigt à chacune des pattes comme chez le Cheval. Taille variant de celle d'un petit Chien (Thoatherium) à celle d'un Chameau (Macrauchenia).

notongulés

A-Pachyrukhos squelette; B-Pachyrukhos reconstitution; C-Toxodon squelette; D-Toxodon reconstitution.

Notongulés

Ces Mammifères ongulés n'ont vécu qu'en Amérique de sud. Avec 14 familles et 150 genres, c'est le groupe d'Ongulés d'Amérique du sud le plus diversifié. Ses représentants se sont adaptés à la plupart des niches écologiques occupées par les Ongulés des autres continents. Leur taille variait de celle d'un Lapin (Pachyrukhos) à celle d'un Rhinocéros (Toxodon). Pachyrukhos même s'il ressemble à un Lapin n'en est pas du tout un, il est plus proche d'un Cheval.

Périssodactyles

périssodactyles

Fossiles: A-Titanothère (Brontops, Éocène), B-Paraceratherium (=Baluchitherium, Oligocène), C-Chalicothère (Moropus, Oligocène à Pléistocène) et actuels: D-Cheval, E-Rhinoceros, F-Tapir.

pieds de périssodactyles actuels et fossiles

Pieds de Périssodactyles, l’appui du pied se fait surtout sur le doigt médian numéro III. Astragale (rouge) s'articule par une articulation en forme de poulie avec le tibia, la face inférieure s'articulant avec les autres tarsiens est plane ou légèrement concave. Chez les Chalicothères, la dernière phalange est fendue et recourbée comme une griffe.

tylopodes

A-L'Oréodonte Promerycochoerus, longueur 2 m (Éocène inférieur)
B-Le Chameau primitif Poebrotherium longueur 75 cm (Oligocène)
C-Le Chameau girafe Aepycamelus (=Alticamelus) hauteur 3.5 m (Pliocène)
D- Pieds de Tylopodes fossiles (Merycoidodon, Poebrotherium) et actuel (Chameau), les métatarsiens III et IV sont de taille inégale (1) et les tarsiens ne sont pas soudés (2).

Tylopodes

Ce sont les Chameaux, Lama et Guanaco. Leur histoire s'est déroulée uniquement en Amérique du Nord de l’Éocène supérieur au Pléistocène. Ils migrent en Amérique du sud et en Asie au Pliocène avant de disparaître de leur berceau nord américain au Pléistocène. On leur rattache le groupe fossile des Oréodontes, animaux massifs ayant vécu en Amérique du Nord de l'Éocène au Miocène.

suinés

A-Sanglier; B-Pécaris; C-Squelette du pied du Sanglier; D-de gauche à droite: Phacochère (actuel), Metridiochoerus (Pliocène, Pléistocène), Notochoerus (Pliocène, Pléistocène).

Suinés

Ce sont les Cochons, les Sangliers, les Phacochères et les Pécaris. Ils sont bien reconnaissables à leur museau aplati et mobile le groin ou butoir. Renforcé par un cartilage ossifié, il est très résistant et sert à déterrer les racines et les tubercules. Leurs pieds et leur mains portent 4 doigts, les plus externes reposant à peine sur le sol. On rattache le groupe des Entélodontes aux Suinés.

   Squelette d'Archaeotherium

Archaeotherium crâne, squelette et reconstitution, Oligocène.

Entélodontes

Ils ont vécu de l'Eocène supérieur au Miocène inférieur en Amérique du Nord, Europe et Asie. Ils sont caractérisés par un crâne énorme (jusqu'à 1 mètre de long chez certaines espèces) et des pattes élancées à deux doigts indiquant une adaptation à la course. La dentition avec de fortes canines et de grosses molaires est celle d'animaux omnivores et peut-être charognards. Leur place au sein des placentaires est problématique. Leur ressemblance avec les Phacochères les a fait ranger traditionnellement chez les Suinés, mais dans certains cladogrammes ils sont proches des Hippopotames et des Cétacés.

chevrotain

Chevrotain Moschiola meminna
(longueur 60 cm)

bison

Bison Bison ameriacanus
(longueur 2,80 m)

gazelle

Gazelle Gazella gazella
(hauteur au garrot 90 cm)

cerf

Cerf Cervus elaphus
(hauteur au garrot 1,80 m)

girafe

Girafe Giraffa camelopardalis
(hauteur 5.5 m)

squelette du pied de la Vache

Pied du Bœuf
1-tarsiens soudés, 2-métatarsiens soudés

Ruminants

estomac du Mouton

Leur estomac est divisé en 4 cavités (ci-contre estomac d'un Mouton). L'herbe sommairement mâchée descend dans l'œsophage (a) et s'accumule dans la première cavité, la panse (c), où elle est digérée par des bactéries dégradant la cellulose grâce une fermentation anaérobie. La deuxième cavité ou bonnet (d) confectionne des boulettes qui remontent dans œsophage jusqu'à la bouche où elles sont longuement mastiquées avant d'être à nouveau avalées, c'est la rumination. L'herbe court-circuite ensuite panse et bonnet et poursuit sa digestion et son assimilation dans l'estomac en passant par le feuillet (e) et la caillette (f) puis dans le reste du tube digestif (b).

Les premiers Ruminants apparaissent à l’Éocène moyen, ce sont de petits animaux ressemblant au Chevrotain. Leur diversification débute rapidement dès la fin de l’Éocène et culmine au Pliocène. Leurs cornes sont d'une grande diversité.

La foire aux cornes

cornes de ruminants

La forme des cornes est d'une extraordinaire diversité chez les Ruminants fossiles. Ce sont à la fois des armes défensives et des objets de séduction des femelles.
A-Samotherium, B-Craniceras, C-Sivatherium, D-Synthetoceras, E-Gazella brevicornis, F-Merycodus, G-Dicrocerus, H-Capromeryx, I-Stockoceros, J-Proantilocapra, K-Plioceros, L-Hayoceros M-Ilingoceros.

anthracotherium timbre de Slovénie

Anthracothères

Ces «animaux du charbon» doivent leur nom au fait qu'ils sont très souvent découverts dans des couches de charbon. Ils ressemblaient à des Cochons courts sur pattes d'une taille allant de celle d'un petit Chien à celle d'un Hippopotame. Ils ont vécu dans les zones marécageuses et sur le bord des courts d'eau de l'Eocène moyen au Pliocène, d'abord en Asie puis en Europe et enfin en Amérique du Nord et en Afrique. C'est dans ce groupe qu'apparaissent les Hippopotames.

Anthracotherium magnum, reconstitution et squelette sur un timbre poste slovène de 2019.

hippopotame

Hippopotame amphibie; près d'une rivière et gueule ouverte montrant les imposantes défenses (incives et canines) et les molaires broyeuses au fond de la bouche. En comparant avec le squelette de la tête vous réaliserez l'importance des parties charnues. Si un paléoartiste avait du reconstituer la tête à partir du seul squelette il est peut probable qu'il eut dessiné un Hippopotame.

Hippopotamidés

Ces animaux sont assez mal représentés dans le registre fossile; ils ne sont connus que du Miocène à l'actuel en Afrique. Il n'existe que deux espèces actuelles l'Hippopotame amphibie (Hippopotamus amphibius), et l'Hippopotame pygmée (Hexaprotodon liberiensis).

Mesonyx crane Mesonyx squelette

Mesonyx de l'Eocène moyen, squelette de la tête, squelette entier

Mesonyx reconstitution

Reconstitution de l'animal vivant.

Mesonyx pied

squelette du pied. 1-L'astragale n'a pas de double poulie, 2-aucun tarsien n'est soudé, 3-dernière phalange fendue indiquant la présence d'un sabot corné.

Mésonychiens

Ils ne ressemblaient à rien de ce que l'on connaît actuellement. Leur dentition était celle de carnivores ou d'omnivores et leur taille variait de celle d'un Renard à celle d'un très gros Ours. (Andrewsarshus de l'Eocène supérieur de Mongolie avait une tête longue de 1 mètre). Mais ces animaux qui ont sans doute été les principaux prédateurs du Paléocène et de l'Eocène avaient des doigts terminés par de petits sabots. C'étaient des «Loups à sabots». Leurs dents et certains autres caractères de leur anatomie les ont fait rapprocher des Archéocètes (Baleines primitives) et on y voyait les ancêtres des Baleines. Cette hypothèse est maintenant abandonnée. Suivant les études, les Mésonychiens sont de proches parents des Carnivores ou des Cétongulés.

Hérisson Européen

Hérisson d'Europe, Erinaceus europaeus (25 cm)

Taupe europèenne

Taupe d'Europe, Talpa europaea (15 cm)

Musaraigne carrelet

Musaraigne carrelet, Sorex araneus (10 cm)

Solenodon

Solenodon paradoxus (70 cm)

Eulipotyphla

Ce sont les Hérissons, les Taupes et les Musaraignes de nos jardins, vestiges de l'ancien ordre des Insectivores démembré et dispersé dans les Afrosoricida et les Primatomorpha.

Taupe-dorée

Taupe-dorée, Chrysochloris obtusirostris (15 cm)

Potamogale

Potamogale, Potamogale velox (60 cm)

Tenrec

Hérisson de Madagascar, Tenrec ecaudatus (30 cm)

Afrosoricida

Ce clade n'existe qu'en Afrique et regroupe des animaux insectivores ou piscivores qui ont acquis des formes les faisant ressembler à des Taupes (Taupes-dorées), à des Loutres (Potamogales) ou à des Hérissons (Tenrecs).
Desmostyliens à gauche Desmostylus et à droite Neoparadoxia

Reconstitution de deux Desmostyliens, à gauche Desmostylus et à droite Neoparadoxia; a et b, modèle numérique 3D obtenu par photogrammétrie; c et d, squelette en posture sous-marine. Desmostylus tête non déformée, et Neoparadoxia remodélisation des os de tout le corps; e et f, restauration de la musculature ; g et h, bioreconstruction en gardant les proportions. [1]

Desmostyliens

Ces animaux ne ressemblaient à rien de ce que l'on connaît actuellement. Sorte d'Hippopotames à pattes courtes, à grands pieds et à grandes mains; ils étaient aquatiques ou amphibies comme l'atteste le milieu de dépôt des fossiles et les analyses des isotopes de leurs os. Ils se nourrissaient de végétaux qu'ils raclaient sur le fond de l'eau à l'aide de leurs incisives en forme de pelles. On se perd en conjectures pour savoir comment ils se déplaçaient sur terre et dans l'eau. Rampaient-ils sur le sol comme le font les Phoques ou se dressaient-ils sur leur courtes pattes massives comme les Hippopotames? Ils étaient sans doute un peu plus à l'aise dans l'eau en pagayant avec leurs pattes avant? leurs pattes arrières? ou les deux? Cet essai vers la vie aquatique a été classé sans suite avant la fin du Miocène. Certaines phylogénies les placent parmis les Thétythériens d'autres comme proches parents des Périssodactyles.

orycterope

Oryctérope

Quel est l'animal qui a un groin de Cochon, des oreilles de Lapin, des griffes en forme de sabots et qui se nourrit de Termites? L'Oryctérope!

Chiroptères

Ce sont les Chauve-souris, les seuls Mammifères à pouvoir voler. Il en existe deux groupes:
Les Microchiroptères reconnaissables à leurs grandes oreilles et éventuellement à des structures complexes sur le nez. Elles pratiquent l'écholocation c'est dire qu'elles émettent des ultra-sons qui se réfléchissent sur les obstacles et sont captés par les oreilles, ce qui leur permet de se diriger et de repérer leurs proies. Leurs régimes alimentaires sont variés: carnivores, insectivores, nectarivores, frugivores, et bien sur sanguivores avec les célèbres Vampires (Desmodus).
Les Mégachiroptères ont des oreilles normales, la plupart ne pratiquant pas l'écholocation. Ils sont tous frugivores ou mangeurs de fleurs et ont un odorat extrêmement développé. C'est dans ce groupe que l'on trouve la plus grande des Chauve-souris, Pteropus vampirus, avec une envergure de 1,40 m et une longueur du corps de 40 cm.

onychonycteris
microchiroptère Megachiroptère chauve-souris nectarivore Vampire crane de Vampire

à gauche: Onychonycteris, la plus ancienne et la plus primitive des Chauve-souris (Éocène inférieur, Green river, Wyoming, USA). Son anatomie est déjà celle d'un Microchiroptère avec cependant des griffes à l'extrémité des doigts de la main et une oreille interne qui ne permettait pas l'écholocation. Les ailes sont plus courtes et plus larges que celles des Chauve-souris actuelles. a-détail d'un autre fossile montrant l'éperon à l'arrière du pied, b-détail du sternum avec bréchet, échelle 1 cm.
à droite en haut: Tête de Microchiroptère (Rhinolophus); tête de Mégachiroptère (Pteropus); Microchiroptère nectarivore (Choeronycteris)
à droite en bas: Tête de Vampire (Desmodus); crane de Vampire (b) avec à l'avant les incisives coupantes comme des rasoirs (a).

Dugong

Dugong actuel.

Squelette de Dugong

Dugong actuel, squelette.

Reconstitution de Pezosiren

Pezosiren reconstitution, Éocène inférieur.

Squelette de Pezosiren

Pezosiren, squelette, Éocène inférieur.

Siréniens

Ce sont les Lamentins (Thrichechus, côtes de l'Océan atlantique tropical, longueur 3 à 4 m) et les Dugongs (Dugong dugong, côtes de l'Océan indien tropical, longueur 3 à 4 m) auxquels on peut ajouter la Rhytine de Steller (Rhytina gigas, Océan pacifique Nord, longueur 10 m) découverte en 1741 et exterminée par l'Homme en 27 ans! Les membres antérieurs sont transformés en palettes natatoires et les membres postérieurs ont disparu. Le bassin est à l'état de vestige. La dentition est réduite aux molaires chez les Lamantins auxquelles s'ajoutent une paires d'incisives transformées en défenses chez les Dugongs. Ces batteries de molaires servent à broyer la végétation qu'ils prélèvent dans les herbiers côtiers peu profonds.
Les Siréniens de l'Eocène inférieur, Pezosiren et Prorastomus, possédaient encore 4 membres et menaient une vie amphibie.

Proboscidiens

Eléphant marche sur des semelles compensées

Le pied repose sur un épais coussinet qui sert de semelle compensée.

Eléphant d'Asie

Eléphant d'Asie, Elephas indicus, hauteur 2,5 m à 3 m

Eléphant d'Afrique squelette

Squelette d'un Éléphant d'Afrique, Loxodonta africanus, hauteur 3 m à 3,5 m

Ce sont les Éléphants. Leur dentition est très particulière avec 2 incisives supérieures transformées en longues défenses et quatre très grosses molaires en haut et en bas de la mâchoire. Ces dernières sont remplacées tout au long de la vie par de nouvelles qui poussent au fond de la mâchoire, les plus anciennes usées et situées à l'avant disparaissent progressivement. De ce groupe très diversifié au Néogène et au Quaternaire il ne reste plus que 3 espèces. Au cours du Tertiaire ce sont plus de 180 espèces qui se sont succédées et il y a eu jusqu'à 30 espèces présentes simultanément sur notre planète. Ils ont peuplé tous les continents sauf l'Australie et ont vécu sous tous les climats même les plus rigoureux (Mammuthus primigenius). Leur taille a varié de 20 à 30 cm de hauteur jusqu'à des géants de 5,20 m pesant 20 tonnes (Palaeoloxodon namadicus). Si la forme du corps des Proboscidiens a peu changé si ce n'est par la taille, il n'en va pas de même pour leurs dents et plus particulièrement pour les incisives: incisives inférieures en forme de pelle (Amebelodon), incisives inférieures en défenses recourbées vers le bas (Deinotherium), deux incisives supérieures et deux inférieures en défenses (Rhynchotherium) ou simplement comme dans les formes actuelles deux incisives supérieures en défenses. Les défenses pouvaient atteindre des tailles gigantesques: 4,.5 m pour Mammut borsoni pour un corps haut de 4 m ou bien 3,5 m pour un Stegodon ganesa de la même taille. Chez les Eléphants actuels, elles ne dépassent pas 1,5 m.

Squelette d'Arsinoitherium

Arsinoitherium squelette.

Reconstitution d'Arsinoitherium

Arsinoitherium reconstitution.

Arsinoitherium crane vue de trois quart Arsinoitherium crane vue de face

Arsinoitherium crane vu de trois quart et crane vu de face, on voit que les énormes cornes nasales sont soudées à la base et surmontent deux grosses narines.

Embrithopodes

Arsinoitherium de l'Eocène moyen d'Egypte est le seul genre connu par un squelette presque entier. Il avait le taille et l'allure d'un Rhinocéros mais ses cornes étaient très différentes. Contrairement à ce dernier elles étaient osseuses, groupées par paires et creuses. Deux énormes cornes nasales réunies à leur base étaient suivies de deux petites cornes frontales. Autre particularité de l'animal, il avait des fémurs très longs ce qui fait que ses genoux étaient très bas. Ses 44 dents sont celles d'un végétarien mangeur de feuilles. Les autres espèces d'Embrithopodes sont mal connues : quelques dents, mâchoires ou morceau de crânes. Mais une seule dent suffit à faire le bonheur des paléontologues. Ils ont pu déterminer que le groupe était apparu en Afrique (c'est la moindre des politesses pour un Afrothérien) et que son aire de répartition s'étendait de l'Afrique du nord (Maroc, Égypte) à la Roumanie en passant par la Turquie.
Histoire des Dinocérates

Histoire phylogénétique des Dinocérates

Squelette de Uintatherium Reconstitution de Uintatherium Crane de Uintatherium Squelette du pied de Uintatherium

Uintatherium:
-squelette (hauteur 1,30 m),
-reconstitution (Bernard Duhem MNHN),
-squelette de la tête (longueur 70 cm, elle pouvait atteindre 95 cm chez Eobasileus,
-pied ressemblant à celui de l'Eléphant.

Dinocérates

Le plus célèbre des Dinocérates est sans doute Uintatherium de l'Eocène moyen des USA. Il avait l'allure et la taille d'un Rhinocéros et son crâne, somme toute orignal, s'ornait de trois paires de cornes arrondies ressemblant à celles des Girafes ce qui lui donnait un aspect cabossé. Une longue canine supérieure en forme de sabre venait se loger contre une protubérance de la mâchoire inférieure. L'histoire des Dinocérates débute au Paléocène supérieur en Asie avec des formes sans cornes de la taille d'un cochon puis ils diversifient à l'Eocène en Asie et en Amérique du nord. Leur taille augmente jusqu'à atteindre celle d'un petit Éléphant (Eobasileus), tandis que parallèlement leurs cornes se développent de plus en plus. On ne connaît pas l'origine des Dinocérates. Cousins des Lapins, proches parents des Mammifères d'Amérique du sud ou groupe frère des Proboscidiens et des Siréniens, les Dinocérates se baladent dans l'arbre phylogénétique des Mammifères placentaires au grès des hypothèses des paléontologues.
Daman du Cap (Procavia capensis)

Daman du Cap (Procavia capensis).

hyrax squelette

Daman du Cap (Procavia capensis), squelette.

saghatherium fossile

Saghatherium fossile [1]

saghatherium squelette

Saghatherium reconstitution du squelette [1]

Hyracoïdes

Ces Mammifères de la taille d'un Lapin vivent en Afrique. Leurs incisives à croissance continue ressemblant à celles des Rongeurs actuels et leurs molaires sont adaptées à un régime végétarien. Ces animaux plantigrades possèdent des sabot réduits à leur partie supérieure. Il n'existe actuellement que 3 genres vestiges d'un groupe florissant au Paléogène en Afrique. A l'Eocène et à l'Oligocène inférieur, ils ont occupé les niches écologiques des Ongulés actuels. Titanohyrax avait la taille d'un Rhinocéros tandis que d'autres étaient adaptés à la course, mangeaient des feuilles et ressemblaient à des Antilopes (Antilohyrax, Saghatherium). Leur déclin a été provoqué par l'arrivée des Artiodactyles à l'Eocène puis des Périssodactyles au Miocène.

Si les Hyracoîdes actuels sont plantigrades, il n'en était pas de même dans le passé comme le montre Saghatherium qui était digitigrade voir onguligrade et possédait de vrais sabots.
Rat à trompe à croupe dorée, <i>Rhynchocyon chrysopygus</i> Rat à trompe du Cap, <i>Elephantulus edwardii rat à trompe tétradactyle, <i>Petrodromus tetradactylus</i>

Macroscélidés

Ce clade n'est présent qu'en Afrique et regroupe des animaux insectivores et nectarivores que l'on appelle familièrement Rats à trompe. Le membre postérieur est plus long que l'antérieur ce qui permet à l'animal de se déplacer en sautant lorsqu'il prend la fuite à près de 30 km/h. Le museau est allongé en forme de trompe et permet de détecter les proies (insectes, escargots). Une longue langue couverte de salive visqueuse sert à la fois à capturer les Insectes et à receillir le nectar des fleurs.
Illustrations: Rat à trompe à croupe dorée, Rhynchocyon chrysopygus (20 cm); Rat à trompe du Cap, Elephantulus edwardii (15 cm); rat à trompe tétradactyle, Petrodromus tetradactylus (15 cm);

Les Afrothériens

Une grande diversité de taille, de forme et de milieu

Rat à trompe

Le Rat à trompe d'à peine 15 cm de long queue comprise, milieu terrestre.

Elephant d'Afrique

L'Eléphant d'Afrique haut de 3 m, milieu terrestre.

Lamentin

Le Lamentin, longueur 3 m, milieu marin.

Dans la nature actuelle, ce clade des "bêtes d'Afrique" contient peu d'espèces mais elles se singularisent par une grande diversité de formes, de tailles, de modes de vie et d'habitats. Sa définition est basé sur la génétique (séquences particulières sur l'ADN de protéines du cristallin et de l'aquaporine par exemple), les caractères dérivés morphologiques étant très difficiles à identifier. Ce serait la conséquence de leur grande diversité de formes. Les adaptations et convergences auraient en quelque sorte effacé les caractères dérivés morphologiques et brouillé les pistes, les faisant ressembler à des Cétongulés ou à des Eulipotyphla par exemple [1] ⁠. Il semble que l'on puisse tout de même retenir les caractères suivants : l'apparition de la dentition permanente retardée à l'âge adulte, 19 ou plus de 19 vertèbres thoraciques, testicules maintenus dans la cavité abdominale. Ce dernier caractère est cependant partagé avec les Xénarthres. L'apparition et la diversification des Afrothériens est la conséquence d'une Afrique isolée des autres continents pendant le Crétacé supérieur et le Paléogène (-105 Ma à -40Ma) [2].

Euarchontes

Pénis pendant du David de Michel-Ange

Pénis pendant, le David de Michel-Ange est un Euarchonte (Galleria dell'Accademia de Florence)

mouvement de supination

Os de la cheville (astragale) permettant la supination, c'est à dire la rotation du pied vers l'extérieur pour qu'il passe en appui sur sa partie externe.

Euarchontoglires

Un caractère dérivé serait la présence d'un appendice vermiforme fixé sur le cæcum. Un tel appendice existe aussi chez les Monotrèmes et certains Marsupiaux. appendice vermiforme du Lapin

Tube digestif du Lapin; pv appendice vermiforme; c', c'', c''' cæcum; ca début du colon ascendant; il iléon.

appendice vermiforme de l'Homme

Tube digestif de l'Homme; Pv appendice vermiforme; Coe cæcum; Co colon

crane d'un jeune Probscidien

Crane d'un jeune Proboscidien actuel, mm3 et mm4 molaires de lait, m1 molaire définitive

Crane d'un Sirénien actuel

Crane d'un Sirénien actuel

crane d'un Chien

Crane d'un Mammifère non théthythèrien, le Chien.

crane d'Arsinoitherium

Crane de l'Embritopode Arsinoitherium

Théthythériens

Chez les Téthythériens actuels (Proboscidiens et Siréniens) l'orbite (en rouge) est située très à l'avant du crane. Chez les fossiles ce caractère dérivé n'est pas visible. Chez l'Embritopode Arsinoitherium, par exemple, les orbites sont à l'arrière du crâne ce sont d'autres caractères qui permettent de les inclure dans le clade des Théthythériens. On ne s'étonnera donc pas que dans certains cladogrammes les Embritopodes et les Desmostyliens soient des Paenongulés ou même le groupe frère des Périssodactyles. Tout dépend des caractères et des fossiles utilisés pour calculer les cladogrammes.

Chriacus Loxolophus Chriacus (longueur totale 80 cm) en haut et Loxolophus (longueur totale 80 cm) en bas sont deux Arthocyanidés. Leur famille est sans doute à l'origine de tous les autres Condylarthres et de beaucoup d'Ongulés.

Condylarthres

L'ancien groupe des Condylarthres regroupe, dans une sorte de fourre-tout paraphylétique, tous les Mammifères placentaires qui apparaissent très tôt au Paléocène ou même au Crétacé supérieur. Ils ont pour point commun de posséder des sabots, leur régime alimentaire pouvant être herbivore, omnivore ou même carnivore, leur taille allait de celle d'une Souris à celle d'un Ours. Ils pouvaient être arboricoles, grimpeurs ou terrestres. Au début du Paléocène, ils ont représenté jusqu'à la moitié des espèces de Mammifères d'Amérique du Nord. Au fur et à mesure que les recherches progressent, ils deviennent des groupes frères de différents groupes d'Ongulés c'est par exemple le cas des Phénacodontidés et des Mésonychiens représentés ici [10].
Astropothériens
Pyrothériens
Litopternes
Notongulés

Meridiungulata

Ces groupes n'ont existé qu'en Amérique du Sud isolée pendant tout le Cénozoïque des autres continents. Par convergence, ils ont adopté des formes qui ressemblent à celles des Mammifères des autres continents. Leurs derniers représentants, Litoptenes et Notongulés, ont disparu à la fin du Pléistocène, lors de le formation de l’isthme de Panama. La concurrence des Mammifères venus d'Amérique du Nord et occupant les mêmes niches écologiques leur a été fatale.
Les séquences fossiles du collagène et de l'ADN des mitochondries ont montré que les Litopternes et les Notungulés, et par extension les Méridiungulata, étaient de proches parents des Périssodactyles.

reconstitution de Palaeoloxodon namadicus le plus grand Proboscidien et sans doute le plus grand Mammifère terrestre de tous les temps, hauteur 5,2 m

Mammouth Mammuthus primigenius, Musée des Eyzies.

Amebelodon, incisives inférieures en forme de pelle.

Deinotherium, incisives inférieures en défenses recourbées vers le bas.

Rhynchotherium, deux incisives supérieures et deux inférieures en défenses.

Stegodon ganesa possédait des défenses longues de 3.5 m pour un animal haut de 4 m.

Crédits

Glyptodon et Tatou https://fr.wikipedia.org/wiki/Tatou#/media/Fichier:Cingulata2.jpg
Fourmillier https://fr.wikipedia.org/wiki/Fourmilier#/media/Fichier:Myrmecophaga_tridactyla_-_Phoenix_Zoo.jpg
Paresseux https://fr.wikipedia.org/wiki/Paresseux#/media/Fichier:Bradypus.jpg
Créodontes https://fr.wikipedia.org/wiki/Creodonta#/media/Fichier:Patriofelis22DB.jpg
Granastrapotherium https://en.wikipedia.org/wiki/Granastrapotherium#/media/File:Granastrapotherium_reconstruction.jpg
Pyrotherium https://fr.wikipedia.org/wiki/Pyrotherium#/media/Fichier:Pyrotherium-romeroi.jpg
Falcontoxodon https://www.deviantart.com/zimices/art/Falcontoxodon-877871468
crane Hippopotame https://fr.wikipedia.org/wiki/Hippopotamidae#/media/Fichier:Hippo_skull_dark.jpg
Mésonychien https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Synoplotherium112DB.jpg
Paleoparadoxia https://www.deviantart.com/gredinia/art/Paleoparadoxia-812209137
Arsinoitherium https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Arsinoitherium122DB.jpg
Hyrax https://www.flickr.com/photos/blacktigersdream/40655976624
Uintatherium https://fr.wikipedia.org/wiki/Uintath%C3%A9rium#/media/Fichier:Uintatherium_DB.jpg

Pieds du Cheval et du Sanglier, cliquez sur les astragales pour les visualiser en 3D.

Informations sur la page
créée le : 13-08-2022     mise à jour le : 16-11-2022     59 visites depuis le 3/08/2021
haut de page