Lettre d'information
Abonnez vous au flux RSS de l’Evolution biologique

l'actualité
publié le : 01/06/2020
  

Fougères et Prêles

A gauche: Fougère arborescente et fougères herbacées
Ci-dessus: Prêles

Cycle de reproduction d'une Fougère.

Cycle de reproduction d'une Fougère [2][3]
1 : Plante mère ou sporophyte, 2 : feuille portant des sporanges, 3 : sporange, 4 : spore, 5 : la germination de la spore donne un prothalle, 6 : prothalle ou gamétophyte, 7 : anthéridie ou organe ♂, 8 : archégone ou organe ♀, 9 : anthérozoïde ou gamète ♂, 10 : oosphère ou gamète ♀.

Les Fougères, dont le Polypode de nos sous-bois est un exemple, ont des feuilles ou frondes de grande taille. Leur aspect est très varié du simple ruban (Scolopendre) à des feuilles délicatement découpées (Capillaire). Herbacées dans les régions tempérées, elles peuvent être arborescentes dans les forêts tropicales humides.

Les Prêles par contre sont de taille réduite. Il n'en a pas pas toujours été ainsi puisque les Calamites du Carbonifère pouvaient dépasser dix mètres de hauteur. Leur aspect est bien moins varié que celui des Fougères. Une tige porte des feuilles triangulaires sans nervures autour de ses nœuds. Suivant les espèces des tiges secondaires peuvent se former au niveau des nœuds.

Le cycle de reproduction des Fougères et des Prêles est semblable avec un prothalle (gamétophyte) réduit tributaire d'eau liquide pour la fécondation. Les pieds de Fougères et de Prêles sont des sporophytes. Chez les Fougères, les sporanges produisant les spores se forment sous des feuilles ordinaires alors que chez les Prêles ils sont groupés dans des organes spécialisés les épis sporangifères.

Prêles: épis sporangiféres; à droite section transversale dans un épis, chaque écusson porte plusieurs petits sacs allongés brun clairs ce sont des sporanges (flèches noires) libérant des spores lorsqu'ils sont ouverts (flèches blanches).

Informations sur la page
créée le : 14-11-2019     modifiée le : 01-06-2020     visites depuis le 31/10/2015
haut de page