Abonnez vous au flux RSS de l’Evolution biologique

l'actualité
publié le : 12/10/2017
  

Composés organiques des météorites et comètes

Contenu en acides aminés de la météorite de Murchison
Acides aminés Rapports molaires
Glycine 100
Alanine 36
Valine 19
Leucine 4
Isoleucine 4
Proline 22
Acide aspartique 13.5
Acide glutamique 20

La présence de sucres : dihydroxyacétone, glycérol, avec des fonctions mono ou di-acides ou bien alcool, des squelettes à 3, 4, 5 ou 6 carbones a également été démontrée. Un étude récente (Martins et all, 2008) a même montré la présence de précurseurs des bases azotées comme l'uracile et la xanthine. Leur composition isotopique ne laisse aucun doute sur leur origine extraterrestre (delta13C = +44.5 ‰ et +37.7 ‰, respectivement). Les composés de faible masse, comme le glycérol, sont les plus représentés. Les sucres de faible masse se seraient vraisemblablement formés par la photolyse - décomposition par la lumière - des nuages interstellaires composés d’ammoniaque, d’eau et de monoxyde de carbone. Les sucres de plus grande taille se sont échafaudés à partir du formaldéhyde (CH2O), un autre composé retrouvé abondamment dans l’espace et dans le sillage des comètes, selon un processus appelé "réaction formose" et reproduit en laboratoire.

Composition chimique de la comète de Hyakutake :
H2O, CH4, C2H6, NH3,OCS, C, O, CO, S, C2, CO2

 

Composition chimique de la comète de Hale-Bopp
H2O, CH3OH, OH, HCN, CS, H2CO, CH4, C2H2, CO2, SO, HCOOCH3 (formiate de méthyle), HCOOH (acide formique).

Dans les glaces cométaires, l'eau est majoritaire, viennent ensuite le monoxyde et le dioxyde de carbone, CHO, les molécules contenant du soufre et molécules azotées.

Informations sur la page
créée le : 18-02-2013     modifiée le : 06-10-2015     visites depuis le 31/10/2015
haut de page