Abonnez vous au flux RSS de l’Evolution biologique

l'actualité
publié le : 12/06/2017
  

Carbonifère

-359 à -299 millions d'années

La Libellule Meganeura mesurait 70 cm d'envergure.

haut de page

Paléogéographie et climat

Climat

  • Température moyenne du globe : 15°C
  • Calottes glaciaires au pôle sud
  • Latitudes moyennes : climat continental accentué.
  • Zones climatiques identiques aux actuelles

Atmosphère

  • O2 : 25 %
  • CO2 : 0,03 %

Le Carbonifère débute par une importante transgression qui répand les eaux chaudes de la Paléotéthys sur les plates-formes continentales et permet le développement des récifs coralliens. La collision des plaques européenne, américaine et gondwanienne entraîne la formation de la chaîne hercynienne (Massif central, Bretagne et Vosges) et soude la quasi totalité des masses continentales en un seul supercontinent : la Pangée.

L’intense érosion qui accompagne la formation de la chaîne hercynienne couplée à une végétation luxuriante (forêt houillère) font baisser la quantité de CO2 dans l’atmosphère et par voie de conséquence la température de la planète. Les masses continentales du pôle sud se couvrent de glace.

haut de page

La vie sur les continents

permien continent

Reconstitution de la vie dans une région côtière marécageuse du nord de la France. Au premier plan l’Amphibien Actinodon et la libellule géante Meganeura.

VUE PANORAMIQUE

Stenodictya (longueur 9 cm) était un insecte paléodictyoptère c'est à dire un insecte volant primitif. Tous les insectes de ce groupe portaient une paire d’expansions à l'avant du thorax. On pense que les ailes fonctionnelles ont évolué à partir d'expansions similaires.

L’importante variation de température entre les pôles et l’équateur entraîne une zonation de la végétation. Les grandes forêts houillères (Lepidodendron, Sigillaria, Calamites, Cordaites) se développent à l’équateur tandis que des forêts d’arbres à feuilles caduques (Glossopteris) prospèrent dans les zones tempérées. A côté des Fougères classiques dont les feuilles portent des sporanges, on trouve des Fougères dont les feuilles portent des "graines".

Les écosystèmes sont très riches : insectes ailés, mille pattes, araignées, scorpions, amphibiens, reptiles grouillent parmi les prêles, les fougères géantes et les premiers conifères, mais aucun Vertébré n'est végétarien. Certaines espéces sont géantes, comme la Libellule Meganeura (70 cm d'envergure) et le Mille pattes Acantherpestes (50 cm de long). Arthropleura, un autre Mille pattes, rampait dans les sous-bois et atteignait la taille respectable de 1,50 m.

dimetrodon eryops

Coupe dans la forêt tropicale du Carbonifère.

Actinodon Meganeura Lepidodendron Neuropteris Sphenopteris Actinodon Actinodon Cordaïtes Lepidodendron

haut de page

La vie dans les océans

Les coraux (solitaires ou coloniaux) construisent d’importants récifs dans les eaux chaudes de la Paléothétys. Les Brachiopodes (Productus), les Echinodermes (Crinoïdes, Blastoïdes) et les Mollusques se développent également. Dans ce dernier groupe les Goniatites (Céphalopodes) présentent un grand intérêt stratigraphique. Par contre les Arthropodes marins et en particulier les Trilobites déclinent. Les requins ont des formes curieuses : dents de la mâchoire enroulées en spirale (Helicoprion) ou enclume sur la tête.

Au dessus d’un récif constitué de coraux solitaires et coloniaux, un Requin enclume Stethacanthus sème la panique dans un banc d’Eurynothus, tandis que trois Goniatites s'éloignent prudemment. Solidement fixés sur le fond par leur pédoncule, des Blastoïdes jaunes et des Crinoïdes rouges ondulent dans le courant.


notosaure

Blastoîdes jaunes (Orophocrinus) et Crinoïdes rouges.


mesosaurus

un Requin enclume Stethacanthus

Goniatite Goniatite Goniatite requin Eurynothus Eurynothus
Eurynothus Crinoïdes Blastoïdes Coraux solitaires Coraux coloniaux
Informations sur la page
créée le : 18-04-2013     modifiée le : 11-03-2016     visites depuis le 31/10/2015
haut de page