Abonnez vous au flux RSS de l’Evolution biologique

l'actualité
publié le : 12/10/2017
  

Origines des Ptérosauriens

"Recherche cage pour Ptérosaure"

Crâne de Rhamphorhynchus

Crâne de Rhamphorhynchus (d'après Wellnhofer, 1991).

  fenêtre temporale   fenêtre antéorbitaire   narine

L'examen du crâne d'un Ptérosaure permet d'identifier deux fenêtres temporales et de le classer dans le clade des Diapsides. Jusqu'ici tout va bien. C'est lorsque l'on veux faire une classification plus précise que les choses se gâtent. Les Ptérosauriens ont une anatomie tellement modelée par l'adaptation au vol qu'il est difficile de trouver des caractères qui soient utilisables. Le groupe apparaît brusquement à la fin du Trias et les plus anciens fossiles sont déjà très spécialisés. Cela ne facilite pas la tâche des paléontologues.

 

où classer les ptérosauriens

 Trois hypothèses sont envisagées :

  • Les Ptérosaures sont des Archosaures (cage 1) : Un des arguments est la présence d'une fenêtre antéorbitaire et de dents aplaties latéralement. Mais la fenêtre mandibulaire manque et on n'a pas de preuves même indirectes (gastrolithes) de la présence d'un gésier.
  • Une variante de cette hypothèse est de faire des Ptérosauriens le groupe frère des Dinosauriens dans le clade des Ornithodires (cage 2). Les Ornithodires ont une articulation de la cheville différente de celle des Crocodiliens. L'articulation de la cheville des Ptérosauriens est de ce type.
  • Les Ptérosaures ne sont pas des Archosaures (cage 3) : Les tenants de cette hypothèse considèrent que les caractères archosauriens sont des convergences. Ils rapprochent les Ptérosauriens d'un clade de Diapsides du Trias que l'on appelle les Prolacertiformes.

Le débat reste ouvert même avec les méthodes d'analyses cladistiques modernes. Les Ptérosauriens ne sont pas encore mis en cage!

A quoi ressemblait l'ancêtre des Ptérosauriens?

D'un Lézard arboricole à un Ptérosaure

D'un Lézard arboricole à un Ptérosaure (d'après Peters et Gutmann, 1985).

A défaut de fossiles, on peut l'imaginer comme un petit Diapside (A) du début du Trias. Il vivait dans les arbres, courant et sautant de branches en branches pour attraper sa nourriture et échapper aux prédateurs. L'apparition d'une membrane (B) entre les pattes avant et arrière a du faciliter son déplacement lui permettant de glisser dans les airs à la manière des écureuils volants actuels.. Quelques mutations supplémentaires (C et D) et quelques millions d'années plus tard voici notre lézard planeur transformé en Protoptérosaure avec un doigt IV exagérément développé.

Informations sur la page
créée le : 09-12-2012     modifiée le : 24-09-2015     visites depuis le 31/10/2015
haut de page