Abonnez vous au flux RSS de l’Evolution biologique

l'actualité
publié le : 12/10/2017
  

De drôles de Lézards : les Prolacertiformes

Crâne de Prolacerta broomi, Trias inférieur d'Afrique du Sud

Crâne de Prolacerta broomi, Trias inférieur d'Afrique du Sud (d'aprés Colbert, 1987).

Crâne de Tupinambis, Squamate actuel

Crâne de Tupinambis, Squamate actuel

En 1935, Parrington a découvert un petit reptile dans des terrains d'âge Triassique inférieur du Karoo sud-africain. Son allure de Lézard fit qu'il l'appela Prolacerta. Son crâne (voir ci-contre) présente les caractères d'un Squamate actuel. En particulier la fenêtre temporale du bas a perdu une partie de sa barre inférieure. Seul manque un petit os à l'arrière du crâne (en rouge sur le schéma de gauche).Son pied est celui d'un Squamate et va jusqu'à reproduire la courbure caractéristique du métacarpien V.

Pied de Prolacerta broomi

Pied de Prolacerta broomi (d'aprés Colbert, 1987).

Pied de Monitor, Squamate actuel.

Pied de Monitor, Squamate actuel.

Pour les Paléontologues du début du XXème siècle, il ne fait aucun doute qu'ils ont là l'ancêtre des Squamates actuels. Notre petit Lèzard va se voir rejoint par tous les Squamates du Trias (Macronemus, Tanystropheus, Longisquama, Sharovipteryx...) pour former le groupe des Prolacertiformes. Dans les manuels et les traités de Paléontologie, les Prolacertiformes sont dans la lignée qui mène aux Squamates actuels et pour cette raison sont des Lépidosauria (avec les Archosauria, les Lépidosauria constituent les Diapsidés). Ils vont le rester jusqu'à la fin des années soixante dix.

Tanystropheus, Diapside des schistes bitumineux du Monte san Giorgio

Tanystropheus, Diapside des schistes bitumineux du Monte san Giorgio. Squamate déchu, Prolacertiforme expulsé pour cause de démolition, logé provisoirement chez les Protorosaures, mode de vie contreversé (terrestre, amphibie, marin?)

Les études cladistiques vont ensuite faire littéralement exploser le groupe des Diapides. Elles montrent que les Prolacertiformes sont plus proches des Archosauria que des Lepidosauria. L'ouverture de la fenêtre temporale inférieure et la structure du pied sont des convergences qui se sont produites à plusieurs reprises dans l'histoire de Diapsidés. Les Prolacertiformes sont déchus de leur statut d'ancêtres des Squamates. Mais ce n'est que le début de leur descente aux enfers. Le groupe n'est pas monophylétique, ce n'est pas un clade. Son arrêt de mort est signé et ses membres dispersés dans plusieurs clades Renesto et Binelli (2006). Prolacerta rejoint Tanystropheus dans le clade des Protorosaures, beaucoup de Prolacertiformes deviennent des Drépanosaures et d'autres enfin, comme Longisquama, sont "à la rue". Tout cela n'est certainement que provisoire car le clade des Diapsides est en pleine effervescence. Il devrait accueillir les Tortues, bestioles dénuées de fenêtres temporales, un comble!

Informations sur la page
créée le : 09-12-2012     modifiée le : 16-09-2016     visites depuis le 31/10/2015
haut de page