Abonnez vous au flux RSS de l’Evolution biologique

l'actualité
publié le : 12/10/2017
  

Les causes du Big Bang du Cambrien

L'apparition des Trilobites et l'explosion de la biodiversité des gisements de Chine et de Burgess ont été précédées par l'apparition des Brachiopodes, d'une faune à petites coquilles et de traces de fouissage complexes laissées par des êtres vivants possédant un squelette hydrostatique.

L'apparition des Trilobites et l'explosion de la biodiversité des gisements de Chine et de Burgess ont été précédées par l'apparition des Brachiopodes, d'une faune à petites coquilles (éléments de carapaces ou d'armures?) et de traces de fouissage complexes laissées par des êtres vivants possédant un squelette hydrostatique.

Le gisement Chinois est situé 25 mètres au dessus des premiers Trilobites. Ces Arthropodes ne sont pas les plus anciens animaux à squellette. La palme revient aux Brachiopodes dont les premiers représentants apparaissent vers - 535 millions d'années. Plus bas dans le Cambrien (Tommotien) on ne trouve plus d'animaux entiers avec des parties dures mais seulement de trés petites coquilles qui sont des restes de carapaces qui se sont disloqués aprés la mort de l'animal. Parmis ceux-ci on trouve par exemple les plaques qui sont disposées sur le corps mou de Microdictyon. Le début du Cambrien correspond à l'apparition de trâces complexes (Phycodes pedum) laissées par des animaux lors de leurs déplacements et de leur alimentation. Parmis ces trâces, certaines ont été laissées par des Arthropodes qui étaient alors totalement dépourvus de carapace.

Phycodes pedum est une trâce complexe laissée par des animaux, cambrien

Phycodes pedum est une trâce complexe laissée par des animaux lors de leurs déplacements et de leur alimentation. Elle marque le début du Cambrien. (http://fossiilid.info)

Reprenons l'histoire il y a 650 millions. La Terre sort d'un période de glaciation intense (Cryogénien) qui a duré 200 millions d'années et au cours de laquelle les océans ont été gelés jusqu'à l'équateur. C'est dans ces conditions de débâcle glacière qu'apparaît la faune d'Ediacara. Les continents sont regroupés en un supercontinent (Rodinia) situé au pôle sud. A la fin du Précambrien la Rodinia se disloque et les blocs continentaux se déplacent vers l'équateur. Au tout début du Cambrien l'activité des dorsales est intense, elles rejettent de grandes quantités de sels minéraux dans les océans et provoquent une transgression. La surface du plateau continental augmente alors fortement. Ces facteurs sont propices à une radiation adaptative dans les nouvelles niches écologiques qui viennent de se créer. De petits vers qui végétaient en fouissant la vase pour y chercher une maigre nourriture vont saisir l'opportunité (ou plutôt être saisis par la sélection naturelle!). Ils seront à l'origine du Big-Bang . Leur organisation est déjà originale. Ils ont une symétrie bilatérale, possèdent une cavité remplie de liquide (le coelome) et leur corps est peu être divisé en tronçons (les métaméres). Le coelome constitue un squelette hydrostatique qui donne un appui efficace aux muscles ce qui permet à l'animal de s'enfoncer profondément dans la vase pour y rechercher sa nourriture.

Deux autres éléments vont favoriser l'événement. Le taux d'oxygène dans l'eau est devenu suffisamment important pour permettre la fabrication de coquilles et de carapaces Ces armatures rigides auront un double avantage : rendre plus efficace l'action des muscles et protéger contre les prédateurs. Le deuxième élément est le champs magnétique terrestre. Stable pendant la période d'Ediacara il connaît de fréquentes inversions à la fin du Précambrien et au début du Cambrien. A chaque inversion le champs s'annule et la biosphère est alors exposée aux particules en provenance du soleil ce qui augmente la fréquente des mutations.
Nos petits vers possédaient sans doute une version simplifiée des gènes du développement de la famille Hox sur laquelle les mutations allaient faire merveille pour enfanter tous les embranchements actuels et d'autres encore.

Informations sur la page
créée le : 17-12-2012     modifiée le : 26-09-2015     visites depuis le 31/10/2015
haut de page