Abonnez vous au flux RSS de l’Evolution biologique

l'actualité
publié le : 12/10/2017
  

Origine des Australopithèques et la théorie de l'east side story

Les paninés actuels (Chimpanzé et gorilles) vivent dans la forêt tropicale et dans la savane humide à l'ouest de la vallée du rift africain. Les sites à Australopithèques sont situés dans cette vallée ou à l'est. Partant de cette observation Y. Coppens a émis l'hypothèse que la formation du Rift Africain est à l'origine de l'apparition des Australopithèques.
Il y a 10 millions d'années, la forêt tropicale s'étendait de l'Atlantique à l'Océan indien et l'ancêtre des paninés et des homininés y menait une existence arboricole. La formation du Rift bloque les perturbations qui viennent de l'ouest, les régions situées à l'est s'assèchent et la forêt tropicale disparaît remplacée par la savane et la steppe. Dans ces milieux ouverts où l'arbre se fait rare, nos ancêtres arboricoles sont mis à mal. La nourriture est dispersée et les végétaux, riches en silice, usent rapidement les dents. La sélection naturelle va faire son œuvre. Les individus arboricoles aux dents couvertes d'une couche d'émail peu épaisse disparaissent, les rares individus capables de rester dressés sur leur pattes arrières vont pouvoir se déplacer à la recherche d'une nourriture plus rare. Ces bipèdes aux dents couvertes d'une épaisse couche d'émail sont favorisés : les Australopithèques viennent de faire leur apparition à la surface de la planète.

 

Toumaï, Sahelanthropus tchadensis

Mais aussi séduisante soit-elle, une théorie doit être confrontée à de nouvelles observations. En 1995, la découverte d'"Abel" (Australopithecus bahrelghazali), par M. Brunet, au Tchad créa la surprise. Que faisait un Australopithèque à plusieurs milliers de kilomètres à l'ouest du Rift? Était ce un migrant égaré ou fallait-il abandonner la théorie? Pour trancher il fallait découvrir de nouveaux fossiles à l'ouest du Rift. C'est maintenant chose faite avec "Toumaï" (Sahelanthropus tchadensis) vieux de sept millions d'années et découvert au Tchad en 2002. Son crâne, avec, entre autres, une face haute, courte et étroite, de petites canines et un trou occipital très avancé, porte des traits anatomiques que l'on observe habituellement chez des hominidés bipèdes. La théorie doit donc être modifié. A la fin du miocène, il y a 5 millions d'années environ, le climat de l'Afrique subit un assèchement. La forêt tropicale recule au nord et au sud et la surrection du Rift la fait disparaître à l'est. C'est dans les savanes et les steppes qui la remplacent qu'apparaissent les Australopithèques. Notons au passage qu'à l'époque d'"Abel", il y a 3,5 millions d'années, le Tchad jouissait d'un climat plus humide qu'actuellement. La steppe ou la savane remplaçaient les dunes et le sable du désert.

Informations sur la page
créée le : 11-11-2012     modifiée le : 21-09-2015     visites depuis le 31/10/2015
haut de page