Abonnez vous au flux RSS de l’Evolution biologique

l'actualité
publié le : 12/10/2017
  

Hadrocodium

Hadrocodium

Credit : Mark A. Klingler, Carnegie Museum of Natural History

Hadrocodium était une petite bestiole pesant environ 2 grammes et vivait au Jurassique inférieur. Sur son fossile, découvert en Chine, le crâne mesure à peine plus de 1 cm. Luo (2001) qui l'a décrit en 2001 a pu montrer qu'il n'y a pas de trace de cartilage de Meckel ou même de gouttière pour le loger dans la mandibule. Sur le fossile étudié il n'y a pas  de carré fixé sur le crâne et les osselets de l'oreille moyenne sont absents. Tout porte cependant à penser qu'ils étaient petits et indépendants de la mandibule. Ils n'étaient pas encore enfermés dans le crâne d'où leur absence sur le fossile. Nous sommes au bout de la route, Hadrocodium est un Mammifére.

Hadrocodium a un volume cérébral supérieur à celui des autres Mammaliformes et Luo considère que cela est lié à la miniaturisation du carré et de l'articulaire et à leur intégration à la chaîne de transmission des sons. L'oreille étant devenue plus performante, un volume cérébral plus important est nécessaire pour traiter les informations plus abondantes qu'elle envoie. Est-ce une coïncidence, si, chez l'embryon de Sarigue, c'est lorsque les osselets ont atteint leur position et leur taille définitive que les aires auditives s'individualisent dans le néocortex ; ou bien l'animal retrace-t-il son histoire évolutive lors du développement embryonnaire?

Résumons ces informations sous la forme d'un arbre phylogénétique simple.

Informations sur la page
créée le : 18-11-2012     modifiée le : 23-09-2015     visites depuis le 31/10/2015
haut de page