Abonnez vous au flux RSS de l’Evolution biologique

l'actualité
publié le : 12/10/2017
  

La faune d'Ediacara

Charnia, Ediacara, Protérozoïque

Charnia organisme en forme de feuille

En 1947 le géologue Sprigg découvre dans le sud de l'Australie à Ediacara des empreintes de méduses. Ce gisement daté de -640 millions d'années (datation revue depuis à la baisse) fait alors reculer notre connaissance des métazoaires de 150 millions d'années en plein Précambrien. Il allait livrer 1500 spécimens d'une faune étonnante d'animaux à corps mou sans aucun squelette.

Spriggina, Ediacara, Protérozoïque

Spriggina : Annélide? Arthropode? ou inclassable?

La fossilisation a été facilitée par un film bactérien qui recouvrait le sédiment et assurait la cohésion des particules. L'empreinte des êtres vivants à corps mou a ainsi pu être conservée même dans des sables fins.

Les Cœlentérés dominent avec des formes ressemblant à des méduses et des organismes en forme de feuille (Charnia ). On trouve également des êtres ressemblant à des Annélides ou des Arthropodes comme Spriggina. D'autres formes comme Tribrachidium ne ressemblent à rien de connu. En fait la plupart des fossiles entrent difficilement ou pas du tout dans les embranchements actuels.

Beaucoup de ces animaux étaient très plats. Le record est détenu par Dickinsonia qui pour une taille de 1 mètre avait une épaisseur de 5 millimètres. Cela facilitait l'oxygénation des tissus sans nécessiter d'organes de transport des gaz dissous. A cette époque la concentration en dioxygène de l'atmosphère n'était probablement que de 1/10 de sa valeur actuelle.

Informations sur la page
créée le : 17-12-2012     modifiée le : 26-09-2015     visites depuis le 31/10/2015
haut de page